Actualités

La supervision : Proposition d’une feuille de route pour choisir le bon outil – Partie 2

document-3268750_1280
bX6tIM39_400x400
Fabrice LAMBERT
Team Leader

Besoin d'aide ?

Nous avons vu dans notre article précédent la problématique et méthodologie autour du choix de(s) outil(s) pour la supervision.

Voyons maintenant comment mettre ceci en oeuvre avec un cas concret et l’approche ServiceNav

Un cas concret

Pour illustrer notre propos, partons d’un cas pratique : une entreprise commerciale française d’environ 3000 utilisateurs répartis sur une dizaine de sites réseau, hébergeant son système d’information dans un Cloud hybride sur environ 1500 machines virtuelles (bureautique et messagerie chez Microsoft, application métier de GPAO accessible via des clients lourds depuis chaque site, application Web de e-commerce développée et maintenue par l’équipe R&D sur la base d’objets PaaS Microsoft Azure.

La supervision est assurée par un logiciel Open Source. Les deux collaborateurs en charge de la configuration viennent de quitter la société, 20% des 3000 contrôles ne sont pas en état optimal. Aucun indicateur de disponibilité n’est publié.

La société est engagée dans un parcours de renouvellement de certification ISO 9001.

L’évaluation d’un logiciel APM est en phase finale. Parallèlement l’équipe réseau vient de réaliser une maquette de collecte et d’analyse de journaux systèmes et sécurité avec un outil SIEM Open Source. Enfin, le responsable de l’application de GPAO est séduit par les promesses entrevues lors d’un webinaire sur un outil d’enregistrement de scénarios.

Le système d’information évolue avec l’implémentation d’une technologie de bureau virtuel Citrix sur l’ensemble des sites. Le service informatique estime que la totalité de la collecte représentera désire disposer d’une vue d’ensemble et corrélée de ces indicateurs. Ces indicateurs techniques devront être maintenus.

Le service informatique a tranché pour l’approche suivante.

, La supervision : Proposition d’une feuille de route pour choisir le bon outil – Partie 2

En premier lieu, la collecte des données sur l’ensemble des couches et une restitution à la fois technique et métier : matériel, réseau, système et middleware, bases de données et applications, état de santé et métriques sur les instances IaaS et objets PaaS. La sélection de l’outil s’est opérée sur la pertinence et l’importance du catalogue de supervision, le choix d’un d’éditeur pour pérenniser la feuille de route, les possibilités d’ouverture du logiciel, son ergonomie et sa facilité de configuration et de migration depuis la configuration Open Source. Ainsi, l’entreprise a pu produire des KPI de disponibilité, et immédiatement sécuriser le périmètre de collecte.

Le choix d’un éditeur SaaS a été opéré, afin de permettre aux équipes de se focaliser sur le métier de l’exploitation, et pas sur les montées de version de l’application de supervision, ni sur sa disponibilité.

Ensuite, il a été décidé d’intégrer la supervision avec l’outil de gestion des tickets : la traçabilité des changements sur le système d’information a été atteinte, les points défaillants du système d’information identifiés et corrigés.

Le service informatique et la R&D ont ensuite décidé de mettre en œuvre, dans une logique DevOps, l’automatisation du déploiement, de la surveillance et de la suppression de tous les environnements, s’appuyant sur la CMDB d’un ITSM et les Services Web proposés par l’outil de supervision.

Enfin, l’application Web de e-commerce a été instrumentée au moyen d’un outil APM du marché. Un outil SIEM a été mis en œuvre pour enrichir les capacités de collecte et d’exploitation des journaux de sécurité en temps réel. Les principaux indicateurs APM et SIEM remontent dans l’outil de supervision et enrichissent le diagramme de corrélation, permettant un diagnostic rapide entre un problème réseau, système ou applicatif, ou de sécurité.

Ces briques applicatives œuvrent de façon complémentaire. L’outil de supervision collecte l’ensemble des données, effectue les corrélations et le calcul des indicateurs présentés en comité de direction, produits les tableaux de bord, à des fins d’exploitation ou de communication.

ServiceNav – l’approche

A travers ce cas concret, nous avons souhaité décrire le positionnement du produit ServiceNav au sein d’une feuille de route de la supervision : migration optimisée depuis des solutions Open Source basées sur Nagios, catalogue multi-technologies riche de plus de 1500 modèles, offre SaaS Big Data novatrice sur le marché, météo des services, tableaux de bord avec fonctionnalités Dataviz, multiples connecteurs vers les applications APM, ticketing, exécution de scénarios.

Et surtout, la passion et l’envie des équipes au Service de nos Clients et Partenaires.

Vous vous reconnaissez ? Rencontrons-nous …

, La supervision : Proposition d’une feuille de route pour choisir le bon outil – Partie 2

Ceci pourrait aussi vous intéresser

fr_FR
en_US fr_FR

Bienvenue sur ServiceNav !

Vous avez besoin d’aide ? Plus d’informations sur nos produits ? Ecrivez-nous !
Vous avez pris connaissance de notre politique de confidentialité.

[COVID - 19 ] – TÉLÉTRAVAIL, OBJECTIF DISPONIBILITÉ 100% !

Pendant la durée de l'épidémie, assurez la disponibilité et la performance de vos services IT de télétravail, avec ServiceNav !

Suite à l’appel du gouvernement à la mobilisation pour aider les entreprises à surmonter le contexte sanitaire et économique actuel, nous vous aidons gratuitement à assurer la surveillance complète de vos environnements de télétravail : VPN, VDI, Teams, Skype Entreprise, Citrix… Objectifs : collecte, indicateurs de disponibilité et d’utilisation, tableaux de bord pour appuyer votre communication.
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

Réservez votre place

Vous avez pris connaissance de notre politique de confidentialité.